J’ai testé pour vous … la pêche à pied

J’ai testé pour vous … la pêche à pied

J’ai eu le privilège de découvrir la pêche à pied et plus précisément la pêche à la palourde avec nos amis de l’APLAV, l’Association Pêche de Loisirs Atlantique Vendée. Cette association propose des sorties tout l’été afin de faire découvrir leur passion, leurs bons coins et leurs astuces pour que la pêche soit bonne.

La pêche à pied directement sur le Gois

Rendez-vous était donné au passage du Gois, à la 2ème balise à cage ! Eh oui il est possible  de se rendre au point de rendez-vous en voiture.  Il ne faut pas avoir peur de garer sa voiture sur les rives du Gois, il faut juste trouver un passage pas trop caillouteux pour accéder au « parking éphémère ». Vous pouvez toujours stationner à l’entrée du Gois mais sachez qu’il vous restera encore 2,5 km à parcourir à pied pour arriver au point de départ ! A vous de voir. Pour les repérer, c’est facile, une oriflamme floquée APLAV marque le point de rendez-vous et Jean-Yves Crochet et son équipe sont là pour vous accueillir avec leurs beaux t-shirts bleus. C’est parti pour la pêche à pied !

Des règles de pêche à respecter

Quelle tenue pour aller à la pêche aux palourdes me direz-vous ?  – des vêtements qui ne craignent ni le sable, ni l’eau de mer, ni la vase- des chaussures qui tiennent bien aux pieds, l’idéal ce sont les bottes ou bien de vieilles baskets – un coupe-vent s’il vente ou s’il pleut (et oui des fois ça arrive, même en Vendée !)
Pour l’équipement du parfait pêcheur, c’est l’APLAV qui fournit tout, venez les mains vides ;-).  Vous pouvez toutefois apporter une bouteille vide pour ramener un peu d’eau de mer afin de faire dégorger vos coquillages. L’équipe nous a donc prêté des griffes pour gratter le sable et des seaux pour rassembler notre précieuse récolte. Mais attention pas n’importe quels seaux car ils sont ingénieux à l’APLAV, leurs seaux sont troués au fond pour pouvoir rincer les palourdes et en plus une petite encoche sur les bords du seau permet de voir si vos palourdes sont du bon calibre ! Malin !

Car oui il y a des règles à respecter en pêche à pied– une quantité à ne pas dépasser par personne – et surtout une taille de coquillage réglementaire.
Après avoir reçu toutes les bonnes explications, nous avançons progressivement vers le large et commençons à gratter. Les palourdes sont normalement facilement repérables par les trous qu’elles laissent quand elles s’enfouissent dans le sable donc là où il y a des trous on creuse. Parfois nous tombons sur LE spot et parfois nous changeons de coin… souvent. Sinon il est toujours possible de piquer dans le seau du voisin s’il a le dos tourné 😉 On peut également trouver des coques et des bigorneaux au passage du Gois.

L’heure de la dégustation a sonné !

Et après une bonne heure et demi à gratter, il est temps de penser à rentrer. Nous rinçons nos coquillages dans les petites mares d’eau de mer, partageons un petit verre de l’amitié avec Jean-Yves et son équipe, récupérons notre pêche, des petites recettes pour préparer nos palourdes et nous ne nous attardons pas car la marée monte !
En tous cas,  nous avons passé un super moment. Toute l’équipe est accueillante et l’ambiance conviviale.  Perso, nous avons fait cuire les palourdes au beurre, à la crème et au persil avec un peu d’ail, c’était un régal !
Retrouvez l’ensemble des horaires des marées sur le site de Saint Jean de monts afin de profiter pleinement du Gois et de ses secrets.

 

Commentaires Facebook
[get_related_author_posts]